Chat et bébé : nos conseils

Cohabitation réussie
Bébé et chat dormant ensemble

Chat et bébé, voilà un sujet qui peut inquiéter les nouvelles mamans qui possèdent un ou plusieurs chats. Pour vous permettre d'accueillir votre chaton en toute sérénité avec la présence de bébé, nous vous dévoilons dans cet article toutes les précautions à prendre en fonction de l'âge de bébé. Nous ferons également le tour des idées reçues et enfin nous vous ferons prendre conscience des diverses avantages que vous tirerez de cette cohabitation bébé et chat.

Bébé et chat : assurer une cohabitation réussie

Avoir un chat et un bébé est loin d'être impossible, et il ne faut donc surtout pas vous séparer de votre félin si vous attendez un heureux évènement. En fonction de l'âge de votre bébé, les comportements à adopter vont différer pour assurer la meilleure cohabitation :

Pendant les premiers mois de votre nourrisson

Puisqu'on n'est jamais trop prudent, pendant les premiers mois de la vie de votre bébé, il est conseillé d'interdire tout simplement l'accès de la chambre de votre nourrisson au chaton.

Si les idées reçues selon laquelle le chat risque très facilement de griffer votre bébé ont encore la dent dure, sachez toutefois qu'il n'en est rien et que cette interdiction relève plutôt d'une précaution d'hygiène, pour prévenir tout risque d'allergies.

À moins que votre chat soit agressif (auquel cas vous devriez contacter un comportementaliste félin), il n'y a aucune raison qui pousserait le félin à s'en prendre à un nouveau-né.

Entre 6 et 18 mois

Pendant cette période d'éveil de votre bébé, laissez à la fois à votre bébé et à votre chat toute la liberté de faire connaissance. Laissez-les ainsi interragir en toute spontanéité, sans intervenir.

Même si bien sûr, il vous faudra tout de même durant ces interactions garder un oeil vigilant sur eux. Lorsque surviendra par ailleurs le début de la motricité de votre enfant, le chat constituera pour lui un excellent compagnon pour de joyeuses parties de courses poursuites !

Durante cette période, veillez au grain et vérifier que chat et bébé s'accomodent bien l'un à l'autre.

Entre 18 et 24 mois

Durant cette tranche d'âge de votre enfant, vous devrez faire preuve d'un maximum de vigilance et d'autorité dans l'encadrement des relations de votre bébé et de votre chat. Car en effet, les comportements d'un côté comme de l'autre (mais surtout de celui de l'enfant) sera plus susceptible d'être à risques durant cette période.

Si un éventuel coup de griffe malheureux est heureusement très rare, bébé n'en est pas pour autant pas à l'abri, surtout s'il est de nature trop taquin et qu'il adopte malencontreusement un geste déplacé que le chat interprétera comme une agression.

D'où l'importance pour vous durant cette période d'être présent lors des interactions pour recadrer ces écarts, d'éduquer comme il faut votre enfant sur les bons gestes à adopter et pour rassurer le chat qui se sentirait à tort menacé.

À savoir : il est prouvé qu'avoir un chat et un bébé permet à l'enfant de mieux comprendre les interactions sociales, la présence d'un félin est donc un vrai cadeau que vous offrez à votre bébé, et qui facilitera son éveil !

Chat et bébé : les idées fausses à (enfin) proscrire !

Mythe ou réalité? Force est de constater que nombreuses sont encore les idées fausses qui circulent et font mauvaise presse à la cohabitation entre un bébé et un chaton. Retrouvez dans ce qui suit les pépites que l'on entend le plus souvent et qu'il convient pourtant d'oublier au plus vite :

Le chat est dangereux pour un nourrisson

Fortement desservi par sa nature de félin et une réputation qui le précède d'animal mesquin, jaloux et intéressé, les chats et même les chatons font encore peur à tort à un grand nombre de parents ! Et pourtant il n'en est absolument rien :

  • Si une petite griffure peut survenir à la suite d'un incident qui est toujours le fruit le plus souvent d'un comportement innaproprié de l'enfant vis-à-vis du chat, ces accidents représentent nous le répétons encore fort heureusement des cas très isolés !
  • Par ailleurs celles-ci sont pour la grande majorité sans gravité. À contrario d'une croyance populaire qui voudrait que les chats ou les chatons grifferaient spontanément les yeux en réaction de défense, les coups de griffe vont plutôt majoritairement dans le sens des mains ou des avant-bras.
  • Idem pour des éventuels risques de morsure. Pour vous rassurer, sachez par exemple qu'à titre de comparaison, les morsures de chats sont dix fois moins fréquentes que celles provoqués par les chiens et ne sont jamais mortelles !

Le chat peut être jaloux de votre bébé

Et non, le chat ne sera aucunement jaloux de votre bébé et l'accueillera même très bien si vous veillez à prendre le temps de lui présenter calmement votre nourrisson et de ne pas chambouler subitement ses habitudes au retour de la maternité.

Car en effet, le chat ne pourra se sentir envieux des attentions accordées au nouveau-né que s'il note de son côté un changement conséquent du comportement que vous avez envers lui. Faites ainsi seulement attention à ne pas brusquer ses repères en déplaçant par exemple la place habituelle de son bol de croquettes ou sa litière.

Notre conseil : si vous souhaitez interdire la chambre de bébé à votre chat, commencez cette interdiction durant la grossesse. De cette manière, votre chat aura le temps de s'habituer avant la naissance de bébé.

Le chat est allergisant

Autre idée reçue à balayer concernant les chats, le chat n'est pas en lui-même allergisant. Seules les personnes ou les bébés très sensibles (seulement 3 à 10% de la population) peuvent développer des allergies au contact d'un chat !

Des réactions allergiques qui se manifestent alors par des démangeaisons ou des éternuements plus ou moins sévères. En cause: une protéine secrétée par la salive du chat: la Fel D1. La secrétion de cette protéine il faut le savoir est plus ou moins abondante selon les races de chats.

Il existe ainsi des races de chat dites "hypoallergéniques" tels que le balinais, le sphinx, ou le sibérien qui produisent très peu cette protéine et qui présentent en conséquence un minimum de risques allergisants.

À savoir : en plus d'être fausse, la réputation "allergisante" du chat représente le contraire de la vérité. En effet, certaines études tendent à montrer qu'un enfant qui grandit avec un chat a moins de chances de développer des allergies.

Les avantages de la cohabitation chat-bébé

Le chat, aussi bien que le chaton, est un excellent compagnon pour votre enfant, tenez-vous le pour dit ! Pour appuyer cette affirmation, découvrez dans ce qui suit les atouts conséquents que vous pouvez tirer de cette heureuse cohabitation :

Plus de défenses immunitaires pour votre bébé

Si vous ne le saviez pas encore, sachez à partir de maintenant qu'il a été prouvé par de nombreuses études très sérieuses qu'un enfant  élevé au contact d'un chat a 2 fois moins de risques de développer des allergies ou encore de l'asthme.

Son système immunitaire est donc clairement renforcé par la présence de votre félin !

Une présente rassurante et apaisante, mais aussi un compagnon de jeu pour votre enfant

Exit une fois pour toutes l'idée que le chat est un animal sournois et égoiste.

En réalité, la seule présence de cet animal très câlin produit des effets bénéfiques sur tout son entourage, aussi bien adultes qu'enfants. Des études ont par exemple démontré que le seul fait de caresser son chat contribuerait de manière conséquente à réduire sa tension artérielle, mais offre également des effets bénéfiques immédiats qui permettent la réduction du stress et de l'anxiété. 

Le chat constitue ainsi pour votre enfant à la fois une présence apaisante et rassurante, un confident, tout autant qu'un compagnon de jeu fidèle. Les parents d'un enfant unique ne pourront qu'apprécier à leur mesure ces atouts indéniables !

L'intégration des valeurs de responsabilité

Pour responsabiliser un jeune enfant, rien de tel que de le faire à travers un animal. Et dans ce registre, le chat pourra jouer un rôle primordial dans l'éducation de votre petit bout.

En lui attribuant les tâches comme donner à manger et à boire à l'animal, prendre soin de lui, le nettoyer, votre enfant sera plus susceptible de penser à autrui, sera plus responsable et prendra confiance en lui. Que des avantages en somme !

Par ailleurs contrairement à un chien, le chat plus autonome et moins soumis, ne fera avec votre enfant que ce dont il a envie. De quoi apprendre à votre enfant d'autres valeurs importantes comme la tolérance, la patience et l'humilité !

À travers cet article, nous espérons avoir levé toutes vos inquiétudes par rapport à la cohabitation de bébé avec votre chaton. Aussi, si l'envie vous en dit, nous vous invitons à poursuivre votre lecture par d'autres articles tout aussi intéréssants dans l'univers des chats, notamment sur leur éducation. Sinon, à très bientôt sur notre page !

Partagez cet article: