Le Manx : tout savoir de ses caractéristiques

Caractéristiques du chat manx
Illustration chat manx

Selon la légende, le chat manx est la dernière espèce à être monté sur l’Arche de Noé. Avant qu’il ait complètement embarqué, la porte de l’arche se serait subitement refermée en sectionnant la queue du chat. C'est comme cela, dit-on, que le Manx a une queue courte pour la majorité et elle est même absente pour d'autres. Mais quelles sont les véritables origines du Manx ? Quelles sont ses caractéristiques et comment est-il au quotidien ? Après lecture de cet article, le chat manx n’aura plus de secret pour vous.

Qu’est-ce que le Manx ?

Vous avez lu quelque part que le chat manx est affectueux et facile à vivre et vous rêvez d’en adopter un ? Vous en saurez plus sur le caractère de cette race en lisant les sections suivantes.

Chat de l’île de Man : ses origines

Appelé également chat de l’île de Man, le Manx est originaire de cette île britannique. Selon les dires, les chats de l’île de Man étaient, à une époque, isolés sur cette petite île, et leurs queues étranges, voire absentes, étaient causées par la forte consanguinité qui a entraîné une mutation.

Toutefois, il est difficile d’isoler le gène responsable de cette absence de queue. Cela a engendré la naissance de plusieurs légendes sur le chat de l’île de Man. Parmi ces légendes, il y a celle qui racontait que les habitants de l’île de Man étaient avares et ont coupé les queues des chats. Comme ces derniers n’avaient plus de queue, les portes des maisons se refermaient plus rapidement, ce qui favorisait l’économie de chauffage.

Une race de chat sans queue

Comme précédemment cité, le Manx est caractérisé par sa courte queue ou son absence totale. La queue du chat permet ainsi de distinguer les espèces de Manx :

  • Longy : quand la queue a une longueur normale, mais tordue, la race n’est pas admise en championnat.
  • Stumpy : lorsqu'il y a deux à trois vertèbres caudales qui composent la queue.
  • Rumpyriser : quand le chat a une excroissance de cartilage à l’extrémité de sa colonne vertébrale en guise de queue. Cette queue est seulement visible quand l’animal tente de la lever.
  • Rumpy : lorsque la queue est totalement absente.

La génétique du chat sans queue

La reproduction de la race de chat Manx est difficile et les naissances sont compliquées et rares. En effet, si un fœtus porte deux gènes responsables de la malformation ou l’absence de queue, il mourra dans l’utérus de sa mère ou dès sa naissance. Ainsi, seul le chat hétérozygote naîtra.

L’éleveur doit donc bien sélectionner le géniteur pour faire vivre le plus de chat possible. Pour ce faire, le Manx doit être accouplé avec un Longhair ou un British Shorthair, mais ce, au risque que les chatons ne soient pas tous Manx.

Les caractéristiques du chat manx

Outre sa queue particulière, d’autres éléments caractérisent également cette race de chat :

  • Sa tête : elle est arrondie et large. Ses pommettes sont bien visibles ; ses yeux sont ronds et grands ; son nez est court et large. La base de ses oreilles est large avec des pointes arrondies.
  • Son corps : le Manx adopte une forme plutôt ronde, compacte et musclée. Son dos est droit, son ossature et sa musculature sont solides et fortes.
  • Ses pattes : elles sont courtes, terminées par des pieds ronds et fermes. Les pattes arrière sont bien plus longues que celles de devant.
  • Sa robe : la fourrure du Manx est courte et dense et coordonnée à ses yeux. Le Manx possède également un sous-poil épais.
  • Son poids : l’adulte pèse entre 5 et 7 kg.
  • Sa taille : le Manx a une taille de 30 cm environ.

Le Manx : caractère et entretien

Si vous cherchez un félin de bonne compagnie et facile à vivre, vous pouvez adopter un Manx. Il est doux et affectueux avec tout le monde. Il sait s’adapter aux changements, même à un déménagement. Cette race de chat est calme, mais apprécie les jeux. Le Manx est aussi vif et sait très bien chasser. Très protecteur, le Manx se mettra en alerte pour des étrangers ou des bruits inhabituels.

Pour ce qui est de son entretien, vous devez lui effectuer un brossage de fourrure tous les deux à trois jours. Si votre chat n’a pas hérité du « syndrome du Manx », il peut vivre jusqu’à 20 ans.

Partagez cet article: