L'hyperthyroïdie chez le chat : le mal du chat âgé !

L'hyperthyroidie chez le chat
La santé du chat

L'hyperthyroidie féline est une maladie féline assez fréquente, en particulier chez les chats âgés. Dès lors, il est important de bien s'informer sur cette maladie du chat si vous soupçonnez que votre animal peut en être atteint. 

Qu'est-ce-que l'hyperthyroïdie féline?

Maladie endocrinienne du vieux chat, l'hyperthyroïdie est un trouble hormonal assez grave si elle n'est pas diagnostiquée et traitée dans les meilleures conditions.

Origine de l'hyperthyroïdie chez le chat

L'hyperthyroïdie féline est caractérisée par une secrétion trop importante d'hormones thyroidiennes par le chat. Ce qui engendre un emballement exceptionnel de son métabolisme. Tout se met alors à trop fonctionner trop vite. 

À la source de cet hypersecrétion d'hormones, on trouve à 98% des cas la présence de nodules bénins, pas cancéreuses donc, sur les glandes thyroides. Pour les 2% de cas restants, l'hyperthyroïdie peut être toutefois due à une tumeur maligne ou un cancer.

Les symptômes de l'hyperthyroïdie féline

Plusieurs symptômes caractérisent l'hyperthyroïdie chez le chat. Toutefois, la plus fréquente et celle qui alerte le plus souvent les propriétaires de chats (à 90% des cas) est l'amaigrissement rapide de ces derniers parallèlement pourtant à une augmentation de sa prise alimentaire. Outre ce symptôme récurrent, il peut aussi y avoir:

  • Des vomissements,
  • De la diarrhée,
  • Une soif accrue,
  • Un changement du comportement du chat se traduisant par de la nervosité ou une hyperactivité,
  • Le constat d'un pelage terne,
  • L'abattement du chat,
  • Une posture de prostration et une fréquence cardiaque très élevée marquant un état de fatigue très élevé,
  • Le constat que le chat se met de plus en plus à s'installer aux endroits les plus frais.

Comment l'hyperthyroïdie féline est-elle diagnostiquée ?

Afin d'aboutir au diagnostic de l'hyperthyroïdie du chat, le vétérinaire devra faire passer à ce dernier un check-up complet. Toutefois, pour l'examen spécifique auquel le vétérinaire aura recours pour diagnostiquer l'hyperthyroïdie, celui-ci procèdera à une palpation de la glande thyrodienne avec son doigt.

Cet examen lui permettra en cas d'hyperthyroïdie de sentir cette glande (normalement impalbable en l'absence d'hyperthyroïdie).

Une prise de sang complètera aussi de manière générale cet examen. A l'issue de laquelle si l'hyperthyroïdie est avérée, il sera constaté un taux anormalement élevé de T4. Hormis ces deux examens, d'autres analyses complémentaires pourront aussi s'avérer nécessaires pour diagnostiquer d'éventuelles complications. 

Par quels moyens l'hyperthyroïdie du chat se traite-t-elle?

Pour venir à bout de l'hyperthyroïdie du chat, quatre types de traitements peuvent être envisagés.

Un traitement médicamenteux

Tout d'abord, il y a le traitement médical qui consistera à administrer au chat un antihyperthyroidien, ce qui va pouvoir bloquer la synthèse des hormones.

Seulement, il faut savoir que ce traitement est le plus contraignant car il est à vie pour le chat et peut aussi présenter quelques effets secondaires tels qu'une léthargie, des vomissements, et parfois des démangeaisons.

Un traitement chirurgical pour les nodules non bénignes

À privilégier pour les nodules de type cancéreuses, le traitement chirurgical a l'avantage de permettre une guérison complète dès lors que le tissu est totalement enlevé.

Cependant, ce traitement est encore très peu pratiqué.

Un régime ailimentaire adapté pour des chats qui ne sortent jamais

Ce traitement sans avantage secondaire n'est apparu que depuis très récemment. Le principe repose sur un régime alimentaire très pauvre en iode qui s'avère très efficace. Toutefois, une contrainte principale concerne ce mode de soin. Il faut en effet que le chat auquel ce traitement est administré ne sorte jamais, de manière à ce qu'il ne puisse vraiment rien ingurgiter d'autre.

Un traitement à l'iode radioactif

Le principe de ce traitement consiste en une irradiation de la grande thyroidienne avec de l'iode radioactif. Ce mode de traitement permet elle aussi une guérison complète du chat.

Seulement il faut malheureusement savoir que toutes les cliniques vétérinaires ne disposent pas du matériel nécessaire pour pouvoir pratiquer cette petite intervention. D'où la nécessité de bien vous renseigner. Par ailleurs, durant le traitement, il convient d'isoler les chats pendant au moins 15 jours.

Partagez cet article: